La guerre des Chaînes pour la Coupe du Monde 2018 !



BeIN Sports en patron ?

beIN SPORTS

Depuis quelques années, BeIN Sports est arrivé dans le circuit et du coup, la guerre est devenu très compliquée pour Tf1, Canal + ou encore pour le service public.

Il est désormais difficile de lutter avec une chaîne qui possède une grande marge de manœuvre sur le plan financier, donc Tf1 est obligé de se contenter des quelques miettes laissés par BeIN.

Sans surprise, Tf1 a décroché la diffusion en clair de certains matchs, mais c’est BeIN Sports qui aura l’exclusivité de toutes les rencontres. Le groupe Qatari Al-Jazeera a acquis les droits de la Coupe du Monde2018, mais aussi de la Coupe du Monde2022. Autant dire que BeIN Sports va retransmettre les 64 matchs du Mondial en Russie, dont 36 en exclusivité.

Lors du Mondial 2014 au Brésil, Tf1 et BeIN Sports s’étaient partagé les droits en France. Tf1 avait revendu quelques parts aux Qataris, mais aujourd’hui, ce sont les Qataris qui ont désormais les commandes.

Attention, BeIN Sports va aussi permettre aux abonnés de suivre la compétition 24/24h puisque cette chaîne va proposer des magazines, des « afters »…

Tf1 se positionne

TF1

Si Tf1 avait décroché les droits en 2014, la chaîne de télévision Française va devoir se contenter d’une vingtaine de rencontres lors du Mondial 2018 en Russie.

Tf1 sera quand même le diffuseur des prochaines Coupes du Monde 2018 et 2022, mais en clair. Tf1 a quand même pu négocier les 28 meilleures affiches du Mondial 2018 dont les deux demi-finales et les deux finales.

Lors de la phase de poules, Tf1 va pouvoir retransmettre les matchs de l’équipe de France et certaines affiches comme le match d’ouverture entre la Russie et l’Arabie Saoudite, Portugal / Espagne, Allemagne / Mexique, Brésil / Suisse, Argentine / Croatie, Allemagne / Suède, Angleterre / Belgique ou encore Espagne / Maroc.

Tf1 devrait donc réussir de gros coups financiers pendant ce Mondial 2018 en Russie, surtout que les rencontres seront diffusées à des heures abordables pour les investisseurs et pour les téléspectateurs : 14h, 17h et 20h.

En 2014, les matchs sur Tf1 avaient quand même regroupé plus de 9 millions de téléspectateurs. Il faudra réaliser au moins les mêmes chiffres afin de rentabiliser une facture qui s’élèverait entre 40 et 60 millions d’euros.

Tf1 se positionne véritablement comme le numéro 2 ou 3 dans le monde du football puisque le groupe a aussi négocié les droits pour la retransmission de la Coupe du Monde Féminine qui se déroulera en France en 2019.

Chaînes Russes

Perviy Kanal

En Russie, la guerre des chaînes a été lancée depuis longtemps et finalement, un groupe de 3 chaînes publiques sera sous les feux de l’actualité.

En effet, une négociation permet à Perviy Kanal, à Match TV et à RTR de retransmettre les matchs de la Coupe du Monde 2018 en Russie. Le consortium entre les 3 chaînes s’appelle 2SPORT2 et il permettra la diffusion des 64 matchs de la compétition entre le 14 juin et le 15 juillet 2018. La négociation a été longue et douloureuse, car la FIFA a demandé des prix exorbitants pour lâcher les droits, même pour le pays organisateur.

L’Italie sur le banc de touche

Lors de cette Coupe du Monde 2018 en Russie, les Italiens seront une nouvelle fois lésés puisqu’ils auront des difficultés pour regarder les matchs de ce Mondial.

Déjà déçus de ne pas pouvoir supporter la Squadra Azurra lors de ce Mondial en Russie, les Italiens vont devoir payer ou aller sur internet pour regarder les rencontres de la Coupe du Monde 2018.

Mediaset Italia

En effet, la télévision publique Italienne a perdu les droits de diffusion de la Coupe du Monde 2018 au détriment d’une chaîne payante, Mediaset, fondé par Silvio Berlusconi. Ce groupe a été fondé en 1987 par l’ancien premier ministre.

C’est une véritable catastrophe en Italie, car les amoureux du football vont devoir payer pour regarder les matchs du Mondial et en plus, la Squadra ne s’est même pas qualifier. « Mediaset » a quand même déboursé 78 millions d’euros pour décrocher les droits, beaucoup plus que le groupe Tf1 en France.

C’est une grande première en Italie, puisque la télévision publique Italienne avait toujours retransmis les matchs des différentes Coupe du Monde. C’est la première fois que les rencontres seront payantes en Italie et c’est surtout, la première fois depuis 1958 que l’Italie ne participera pas à une Coupe du Monde.

L’Espagne privé aussi de matchs gratuits

En Espagne, les négociations ont aussi été longues et très disputées, mais finalement, la FIFA a trouvé un accord avec la chaîne payante, Mediaset. Les prix ont fortement baissé sous la pression des médias Espagnols et heureusement, un accord a été trouvé.

Telecinco

Mediaset a acquis les droits pour la retransmission en Espagne, comme en 2010 et en 2014, mais les rencontres de la Roja pourront être diffusées en clair sur la chaîne, Telecinco.

Si en Italie, Mediaset a déboursé 78 millions d’euros, en Espagne, la chaîne payante a déboursé seulement 30 millions d’euros, contre 45 millions d’euros en 2014 pour 28 matchs. Autant dire que la FIFA a perdu cette guerre car se sont plus de 90 millions d’euros qui avaient été demandés pour la cessation des droits du Mondial 2018 en Russie.

Bilan

La Coupe du Monde 2018 en Russie fait déjà parler d’elle dans les médias, car la guerre a été féroce. De nombreuses chaînes ont déboursé beaucoup d’argent pour avoir les droits, donc maintenant, il faut partir à la chasse aux téléspectateurs, surtout pour les chaînes payantes. Pour informations, beIN Sports espère passer la barre des 3 millions d’abonnés grâce à la Coupe du Monde 2018, surtout que dans 4 ans, ils seront à domicile, au Qatar, pour le Mondial 2022.




Inscrivez-vous à notre newsletter