Equipe Trinité-et- Tobago

Trinité-et-Tobago logo
Infos sur l'équipe
Equipe:Trinité-et- Tobago
Entraîneur:Dennis LAWRENCE
Capitaine:--
Classement:89

Trinité-et- Tobago

NetBet Sport

La Trinité-et-Tobago et le football

Trinité et Tobago

Nous vous invitons à découvrir à présent l’équipe de Trinité-et-Tobago de football qui est une équipe constituée par une sélection des meilleurs joueurs trinidadiens. Se trouvant sous l’égide de la Fédération de Trinité-et-Tobago de football, celle-ci deviendra membre de la CONCACAF depuis 1962 et sera ensuite affiliée à la FIFA l’année suivante. On se retrouve ici face à une équipe des plus importantes des Caraïbes comme en attestent ses dix victoires en Coupe caribéenne des nations dont elle détient le record en la matière. On surnomme les joueurs de cette équipe les Soca Warriors. Mais elle est également, et nous y reviendrons bien plus en détail un peu plus bas dans cette revue, la toute dernière équipe caribéenne à s’être qualifiée à une Coupe du monde. Elle partagera donc cet honneur en 2006, avec trois autres équipes de la région, à savoir Haïti, Cuba, et la Jamaïque.

Les débuts de la sélection nationale

C’est précisément en 1908 que sera fondée la Fédération de Trinité-et-Tobago de football. L’équipe prendra ensuite part au Martinez Shield à partir de 1923, une compétition pendant laquelle elle affrontera alors l’équipe de Demerara, aujourd’hui le Guyana, puis la Barbade à partir de 1931. Mais puisque nous nous intéressons particulièrement au mondial dans nos revues, il faut savoir que l’équipe de Trinité-et-Tobago de football ne participe pas alors aux phases de qualification pour la Coupe du monde de 1930 à 1962 inclus. Cependant, on retrouvera en 1955, une sélection de joueurs du championnat d’Angleterre qui effectuera une tournée dans les Caraïbes et qui affrontera alors à quatre reprises la sélection qui tombera face à la FA pour autant de défaites.

La Coupe du monde en 2006

La découverte de la Coupe du monde s’effectuera plus particulièrement en 2006, après avoir manqué de peu la qualification en 1974 et en 1990. Les Soca Warriors participent alors à leur toute première phase finale de Coupe du monde en 2006, en Allemagne et verront alors les éliminatoires de la zone CONCACAF s’apparenter carrément à une sorte de parcours du combattant où Trinité-et-Tobago joue 18 rencontres comme elle le peut. Après avoir battu au premier tour la République dominicaine (4-0 ; 2-0), Trinité-et-Tobago termine alors 2e dans le groupe 3 lors du 2d tour (Mexique 1-3 et 0-3 ; Saint-Christophe-et-Niévès 5-1 et 2-1 ; Saint-Vincent-et-les-Grenadines 2-1 et 2-0). Puis lors du 3e tour, Trinité-et-Tobago termine 4e de la poule finale avec 13 points (4 victoires / 1 nul / 5 défaites) juste devant le Guatemala (11 points) et avec 10 buts marqués et 15 encaissés. Prenant alors la 4e place, elle doit affronter en barrage intercontinental le Bahreïn, une rencontre pendant laquelle elle fera un match nul 1-1 à domicile au Hasely Crawford Stadium avant de le battre 1-0 à l’extérieur. Entraînée par Leo Beenhakker, elle obtiendra alors son premier billet pour la Coupe du monde en Allemagne et se verra dotée d’un bilan global intéressant pour des éliminatoires à rebondissements avec 11 victoires, 2 nuls et 7 défaites sur 20 journées. Au total, elle comptabilisera 30 buts marqués et 25 buts encaissés. Menés par le célèbre Dwight Yorke qui n’est autre que l’ancien joueur de Manchester United, et considérés comme le petit poucet du Mondial 2006, les Socca Warriors se montreront agressifs et bien loin d’être ridicules en Allemagne, comparé à d’autres équipes en compétition. L’équipe tiendra par exemple en échec la Suède, sur le score de 0-0, le 10 juin 2006 à Dortmund, grâce notamment au gardien Shaka Hislop plutôt en chance ce jour de match, qui arrivera à dégoûter littéralement les attaquants nordiques. Une équipe de Sudède qui s’est même fait des frayeurs, voyant la seule occasion trinidadienne effectuée par Stern John, toucher la barre transversale de Rami Shaaban, le gardien suédois de l’époque. Peu de temps après, le 15 juin 2006 à Nuremberg, ils tiendront alors tête à l’Angleterre. Ils résisteront jusqu’à la 75e minute avant de céder et de perdre 0-2.
La compétition s’arrêtera alors officiellement le 20 juin 2006 à Kaiserslautern, alors qu’ils perdent 0-2 contre le Paraguay lors d’un match sans enjeu, ces deux équipes étant déjà éliminées. L’équipe de Trinité-et-Tobago quitte alors la compétition sans avoir inscrit un seul but et en encaissant quatre buts en trois matchs. Mais on retiendra cependant sa force de caractère, son envie d’essayer d’aller le plus loin possible. Elle aura fait preuve de combativité face à trois grandes nations du football, alors qu’elle était composée de joueurs qui évoluaient pour la plupart en 2e voire 3e division dans leurs championnats respectifs.

L’équipe actuelle de football de Trinité-et-Tobago

Kevin Molino

On se retrouve ces dernières années face à une équipe nationale de Trinité-et-Tobago qui subit une période de transition et qui tente par tous les moyens de récupérer ses jours de gloire, et plus particulièrement de retrouver cette phase de jeux de 2006 que nous venons de vous détailler. Mais, malgré la présence de leur étoile la plus brillante qui reste N ° 9, le club ne sera pas parvenu à passer les phases de qualifications pour le prochain mondial. Le rapide Kevin Molino, du côté de la MLS Orlando City, est un autre joueur de différence potentielle qui ne sera pas arrivé, accompagné de Carlos Edwards, 38 ans et qui une influence stable dans un camp, à permettre à leur équipe de remporter le ticket pour Russie2018. On s’est retrouvé face à une équipe qui cherche toujours à ce jour le bon équilibre entre les jeunes jambes et les vieilles têtes.

L’entraîneur de Trinité-et-Tobago

Dennis Lawrence

On retrouve l’ancien joueur de Swansea City, et entraîneur de développement de la première équipe d’Everton, Dennis Lawrence en qualité d’entraîneur-chef de Soca Warriors à partir de janvier 2017. Titré de 89 sélections en tant que joueur pour l’équipe nationale de Trinité-et-Tobago, Lawrence a représenté Trinité-et-Tobago lors de leur première participation à la Coupe du monde en 2006, participant à chaque minute de cette fameuse campagne de son pays en Allemagne.

Le saviez-vous ?

Les Soca Warriors n’ont obtenu qu’un seul point lors des finales de la Coupe du Monde de la FIFA. Mais malgré ce score nul, on a pu retrouver une équipe solide qui a fait vivre de durs moments à de très grandes équipes, comme lors de ce match 0-0 contre une équipe suédoise qui comprenait un jeune Zlatan Ibrahimovic à l’époque, à Dortmund lors de la Coupe du Monde 2006 en Allemagne.

Inscrivez-vous à notre newsletter