Equipe Papouasie-Nouvelle-Guinée

Papouasie-Nouvelle-Guinée logo
Infos sur l'équipe
Equipe:Papouasie-Nouvelle-Guinée
Entraîneur:Flemming SERRITSLEV
Capitaine:--
Classement:161

Papouasie-Nouvelle-Guinée

NetBet Sport

La Papouasie-Nouvelle-Guinée

Equipe de Papouasie-Nouvelle-Guinée

La Papouasie-Nouvelle-Guinée, que l’on appelle également sous la forme longue l’État indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée, est un pays d’Océanie. D’une superficie de 62 840 km², il occupe la moitié orientale de l’île de la Nouvelle-Guinée, l’autre moitié étant représenté par la Nouvelle-Guinée occidentale, sous souveraineté indonésienne. Située en Océanie proche, dans le sud-ouest de l’océan Pacifique, elle se trouve également à l’ouest des îles Salomon et au nord de l’Australie. Avant de vous parler de son univers footballistique, nous trouvons important de vous en dire plus sur ce pays dont le nom provient de « papou », mot qui, d’après le naturaliste Alfred Wallace, est issu du malais puwah-puwah ou papuwah qui signifie « crépu ». C’est un explorateur espagnol au XVIe siècle qui lui donnera le nom de Nouvelle-Guinée, en raison de la ressemblance qu’il trouve aux habitants avec la population de Guinée équatoriale en Afrique. Pour la petite histoire, ce pays, membre du Commonwealth of Nations, a obtenu son indépendance en 1975.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée et le football

Nous vous proposons de découvrir à présent l’historique sportif de l’équipe de Papouasie-Nouvelle-Guinée de football. Constituée par une sélection des meilleurs joueurs papouasiens-néo-guinéens, que l’on surnomme les Kapuls, elle se trouve sous l’égide de la Fédération papoue-néo-guinéenne de football et représente à ce titre le pays lors des compétitions continentales et internationales. Il faudra attendre le 29 août 1963 pour découvrir publiquement cette équipe nationale qui disputera alors la toute première rencontre de son histoire face aux îles Fidji. Ce sera malheureusement pour elle un match qu’elle perdra sur le score de 3 buts à 1.

Parcours en Coupe du monde de la Papouasie-Nouvelle-Guinée

La première édition de la compétition à laquelle sera inscrite la sélection papouasienne est la Coupe du monde de football de 1998. Le pays dispute alors le 16 septembre 1996 sa première rencontre de qualification à cette Coupe du monde, face aux îles Salomon. Engagée à quatre reprises dans les éliminatoires de la compétition, elle ne s’est cependant jamais qualifiée à une phase finale de la compétition et ne fera pas exception lors des phases de 2017 pour le prochain mondial qui se déroulera du 14 juin au 15 juillet 2018 en Russie.

Le Classement FIFA de la Papouasie-Nouvelle-Guinée

C’est en juin 2004 que la Papouasie-Nouvelle-Guinée a connu son meilleur classement FIFA. Elle atteindra en effet la 160e place alors que leur plus mauvais classement sera une 203e place en juillet 2009, de février à juin 2010 puis de janvier à juin 2011. Elle effectuera des rencontres contre les Kiribati, ainsi que face à Wallis-et-Futuna, qui seront donc jouées, mais qui ne seront cependant pas considérées comme des matchs internationaux officiels. En effet, ces sélections ne sont pas affiliées à la FIFA.

Passé en qualifications pour la Coupe du Monde de la Papouasie-Nouvelle-Guinée

Accueillera la Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA en 2016, nous avons pu assister ensuite à une campagne pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018 qui était l’occasion pour la Papouasie Nouvelle-Guinée de confirmer le regain de vitalité du football dans la nation la plus peuplée d’Océanie. Mais elle ne sera pas parvenue à obtenir son ticket pour Russie 2018. Mais il faut savoir également qu’en 1997, pour le premier match de son histoire en qualifications pour la Coupe du Monde, que la Papouasie Nouvelle-Guinée avait frappé un grand coup. Elle avait en effet battu la Nouvelle-Zélande 1 but à zéro devant son public, avant de participer au tournoi préliminaire pour Allemagne 2006. Elle s’inclinera par deux fois dans les qualifications pour Brésil 2014, contre la Nouvelle-Zélande et les Iles Salomon, chaque fois sur la plus étroite des marges, avant de concéder le nul avec Fidji.

L’équipe actuelle de la Papouasie-Nouvelle-Guinée

Depuis ces dernières années, on assiste à une équipe dotée de Kapuls qui ne cessent de gagner en expérience. On retrouve en effet de plus en plus de joueurs papouans-néo-guinéens évoluant en Australie et en Nouvelle-Zélande, ainsi que pour Hekari, l’une des grosses cylindrées de la Ligue des champions de l’OFC. Mais aucun joueur ne sera parvenu à se démarquer pendant la dernière phase de qualifications pour le prochain mondial.

L’entraîneur de la Papouasie-Nouvelle-Guinée

Flemming Serritslev

C’est le technicien danois Flemming Serritslev, à la fin de l’année 2015, qui a été nommé sélectionneur des Kapuls. L’équipe profite ici d’un personnage expérimenté qui a notamment déjà exercé cette fonction pour les U21 du Danemark et de l’Arménie, et a été entraîneur-assistant chez les Danois.

Le saviez-vous ?

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a participé à sa quatrième campagne qualificative pour la Coupe du Monde 2018 lors des phases de 2017, alors qu’elle n’avait absolument pas pris part aux tournois préliminaires pour Corée/Japon 2002 et Afrique du Sud 2010. Et puisque nous vous parlons de 2010, il nous paraît intéressant de vous relater également que le PRK Hekari United, qui est un club papouan-néo-guinéen de football basé à Port Moresby et évoluant au Lloyd Robson Oval, un stade à la capacité de 10 000 places, était devenu le seul club autre que des équipes australiennes et néo-zélandaises à gagner la Ligue des champions de l’OFC.

Inscrivez-vous à notre newsletter