Equipe Ouzbékistan

Ouzbékistan logo
Infos sur l'équipe
Equipe:Ouzbékistan
Entraîneur:Samvel BABAYAN
Capitaine:--
Classement:80

Ouzbékistan


L’Ouzbékistan et le football

Equipe d'Ouzbékistan

Nous vous proposons de découvrir l’équipe d’Ouzbékistan de football qui est l’équipe nationale masculine sous l’égide de la Fédération d’Ouzbékistan de football. C’est en 1946 que la Fédération d’Ouzbékistan de football est fondée. À cette époque, l’Ouzbékistan fait encore partie de l’Union soviétique et il faudra alors attendre 1991, après la dislocation de l’URSS, pour qui devienne ; comme 14 autres pays de l’ancienne union, indépendant. Il faudra ensuite remonter jusqu’au 17 juin 1992 pour assister au premier match officiel de l’équipe nationale d’Ouzbékistan. Ce sera une rencontre contre le Tadjikistan, un pays voisin dont c’est également le premier match. Celui-ci se soldera alors par un match nul, 2 buts partout. Mais si l’année 1992 est importante pour l’équipe, ce n’est pas forcément parce qu’elle a effectué son premier match officiel, mais plutôt parce que c’est l’année où l’Ouzbékistan s’est affilié au sein de la FIFA. Elle continuera dans sa foulée en s’associant au sein de l’AFC en 1994.

Florilège de désillusions depuis 2014

Ne vous attendez pas à le voir participer à la prochaine coupe du monde 2018 qui se déroulera en Russie. L’Ouzbékistan réussit quand même un très bon troisième tour de la zone Asie, finissant première du groupe C devant le Japon lors des éliminatoires de la coupe du monde 2014. L’équipe ouzbèke entamera cependant le 4e tour par une défaite à domicile contre l’Iran, une défaite qui entraînera même le limogeage de l’entraîneur dans son sillon. L’Ouzbékistan parvient ensuite à remonter dans le classement du groupe. Pour se faire, il sortira gagnant à l’extérieur contre l’Iran et occupera même la 1re place du groupe à plusieurs reprises. Mais il terminera ensuite à la 3e place malgré une nette victoire contre le Qatar lors du dernier match (5-1). Une place qui empêche alors l’équipe ouzbèke de valider directement sa qualification. Mais elle lui permet par contre de jouer le cinquième tour contre la Jordanie et d’espérer jouer le barrage de qualification contre une équipe sud-américaine. Lors du match aller à Amman, l’Ouzbékistan fait match nul (1-1), se mettant alors en position favorable. Mais lors du match retour à Tashkent, après avoir pourtant ouvert le score, l’Ouzbékistan s’incline aux tirs au but (1-1, t.a.b. 9-8). Cette élimination sera alors l’occasion pour Mirjalol Qosimov de démissionner de son poste de sélectionneur.

Historique de qualification de l’Ouzbékistan

Il est intéressant de noter que l’Ouzbékistan a participé aux qualifications de l’Asie pour les cinq dernières Coupes du Monde de la FIFA. Elle se positionne en tant qu’équipe la plus forte d’Asie centrale lors de cette compétition. Mais l’ancienne république soviétique, qui s’est qualifiée pour le dernier tour de qualification à chaque fois, chutera à chaque occasion devant le dernier obstacle. Il faudra replonger lors de la coupe du monde Allemagne 2006 pour retrouver le match le plus proche, où ils ont perdu face à Bahreïn à l’extérieur et ont ainsi raté le match de barrage AFC-CONCACAF contre Trinité-et-Tobago.

L’équipe actuelle de l’Ouzbékistan

Server Djeparov

L’Ouzbékistan a tout fait pour se qualifier pour Russie 2018, visant même à écarter son titre de champion du continent. Pour se donner toutes les chances, la sélection de l’équipe sera alors composée de stars asiatiques. Mais, même si cela offrait beaucoup d’espoir, avec notamment la présence du très remarquable Djeparov, double joueur de l’année de l’AFC, qui a dirigé son équipe jusqu’à la dernière ronde de qualification pour les deux dernières Coupes du monde, l’équipe ne sera pas parvenue à obtenir son ticket pour Russie 2018. Même Ignatiy Nesterov, un joueur très expérimenté qui compte 90 sélections internationales, et Timur Kapadze, qui dirige le milieu de terrain aux côtés de Djeparov ne seront arrivés à porter l’équipe. On n’a pas pu compter également sur les talents d’Igor Sergeev et de Sardor Rashidov qui sont deux attaquants prometteurs, qui ont tous les deux excellé au moment où les Ouzbeks ont atteint les huitièmes de finale de la Coupe d’Asie 2015 de l’AFC. Devant la barre des buts, ce sera le fiasco pour ces 2 joueurs très déçus de ne pas avoir rendez-vous avec le prochain mondial.

L’entraîneur de l’Ouzbékistan

Samvel Babayan

Comme nous vous l’avions précisé un peu plus haut, une des figures de l’encadrement de cette équipe était Mirjalol Qosimov. Celui-ci a démissionné à la suite de la défaite inattendue 4: 2 de l’Ouzbékistan face à la RPD de Corée lors de son match d’ouverture. Il a été remplacé par l’entraîneur-chef de Pakhtakor, Samvel Babayan. Babayan n’est pas un inconnu pour les fans de foot en raison de ses contributions au club et au pays. Il s’agit ici d’un joueur de 44 ans qui était membre de l’équipe dirigeante qui a dirigé la sélection nationale lors des Coupes d’Asie de l’AFC en 2004 et 2007, ainsi que lors des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006. Sur son CV, il peut se vanter d’avoir, au niveau des clubs qu’il a encadré, emmené Pahtakor à son 10e titre de champion d’Ouzbékistan en 2014, survivant également toute la saison sans défaite.

Le saviez-vous ?

Le seul titre que l’Ouzbékistan ait remporté dans toutes les compétitions est en or. Ce sera en effet lors de ses débuts sur la scène continentale qu’il remportera l’or lors du tournoi de football des Jeux Asiatiques en 1994.

Inscrivez-vous à notre newsletter