Equipe Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande logo
Infos sur l'équipe
Equipe:Nouvelle-Zélande
Entraîneur:Anthony HUDSON
Capitaine:--
Classement:122

Nouvelle-Zélande


La Nouvelle-Zélande et le football

Equipe de Nouvelle-Zélande

L’équipe de Nouvelle-Zélande, même si elle est bien plus connue pour le rugby, reste une équipe de football intéressante. Constituée par une sélection des meilleurs joueurs néo-zélandais sous l’égide de la Fédération de Nouvelle-Zélande de football, elle est surnommée les « All Whites », par opposition aux « All Blacks » ou encore les « Kiwis ». Elle représente donc tout naturellement le pays lors des compétitions continentales et internationales. On se retrouve ici face à une belle équipe nationale qui disputera alors le 17 juin 1922 sa première rencontre de son histoire. Et ce sera alors face à l’Australie pour un match remporté sur le score de trois buts à un. L’équipe sera ensuite affiliée à la FIFA plus de 20 ans après, en 1948, alors que la Fédération néo-zélandaise deviendra membre fondateur de la Confédération du football d’Océanie en 1966. En ce qui concerne le mondial, on retrouve alors une sélection néo-zélandaise qui dispute ses premières qualifications à une phase finale de Coupe du monde en 1970. Mais un de ses plus beaux faits reste son tout premier trophée en Coupe d’Océanie en 1973. Elle compte ensuite 4 autres victoires dans cette compétition en 1998, 2002, 2008 et 2016 ainsi que deux participations à une phase finale de la Coupe du monde, en 1982 et en 2010. Suite au départ de l’Australie, vers la Confédération asiatique de football en 2006, elle devient alors la meilleure nation et terminera alors l’année 2016 au 109e rang mondial du classement FIFA. Pour la petite anecdote, sachez que les Néo-Zélandais disputent leurs rencontres à domicile au Westpac Stadium. Il s’agit ici d’un immense stade doté de 36 000 places, situé à Wellington. Mais ils participent parfois également au North Harbour Stadium d’Auckland, qui se dote quant à lui d’une capacité de 35 000 places.

Premières confrontations internationales de la Nouvelle-Zélande

Barrie Truman

C’est en 1970 que la Nouvelle-Zélande s’inscrira pour la toute première fois à une compétition internationale lors des éliminatoires de la Coupe du monde. Elle sera alors opposée, dans le groupe 2 de la zone Asie-Océanie, à Israël. La sélection, dirigée alors sur le moment par l’Anglais Barrie Truman, s’inclinera sur le score de six buts à zéro sur les deux matchs. Elle se rattrapera ensuite en étant le pays organisateur de la première Coupe d’Océanie en 1973. Cette année-là, la Nouvelle-Zélande remportera alors son premier trophée en s’imposant en finale face à Tahiti sur le score de deux buts à zéro. La sélection enchaîne avec les éliminatoires de la Coupe du monde 1974. Placée dans le sous-groupe D en compagnie de l’Australie, de l’Indonésie et de l’Irak, elle termine dernière de son groupe avec trois matchs nuls et trois défaites.

L’histoire des finales de la Coupe du Monde de la Nouvelle-Zélande

Le plus important à retenir au sujet de la Nouvelle-Zélande et du mondial, c’est que la nation a participé à deux Coupes du monde de la FIFA. Celle de 1982 et celle de 2010. Les Kiwis disputeront au final 15 matches à l’époque, pour se qualifier pour l’Espagne en 82. Elle offrira cette année aux spectateurs et fans de foot, une campagne épique qui incluait en fait une victoire remarquable de 5-0 sur l’Arabie Saoudite à Riyadh. En Espagne, l’équipe de Nouvelle-Zélande subira ensuite trois défaites dans un groupe extrêmement difficile aux côtés de l’Écosse, de l’URSS et d’un Brésil plutôt impérieux. Tout aussi tendue, leur qualification pour l’Afrique du Sud 2010 sera cependant ensuite plutôt spectaculaire. On les retrouvera battre le Bahreïn 1-0 au total lors des barrages intercontinentaux est restera invaincue à Afrique du Sud 2010. Ce sera d’ailleurs la seule équipe du champ de 32 nations à le faire, grâce à des matches nuls contre le Paraguay, la Slovaquie et l’Italie en 2006.

L’équipe actuelle de Nouvelle-Zélande

Anthony Hudson

Depuis l’arrivée du nouvel entraîneur Anthony Hudson, dont nous vous parlerons plus en détail dans le chapitre suivant, les All Whites ont subi une régénération significative. On retrouve alors une équipe jeune qui vise à jouer un tempo plus élevé et une marque de football plus offensive que ce qui a pu être le cas en général. Mais les Kiwis ne parviendront pas à passer les phases de qualifications pour le prochain mondial qui se déroulera en Russie.

L’entraîneur de la Nouvelle-Zélande

Ricki Herbert

Prenant les rênes de l’équipe et la relève de Ricki Herbert en 2014, à l’âge de 33 ans, Anthony Hudson a été une sélection surprise. On a affaire ici au fils de l’ancien professionnel anglais bien connu Alan. Mais ce qu’on sait peut-être moins, c’est qu’Hudson avait déjà connu un bref passage en guise d’entraîneur à la tête de Bahreïn. Il a très vite imposé son empreinte sur le côté, changeant de manière significative le personnel et le style de jeu, mais ne permettant pas à son équipe de remporter son ticket pour Russie 2018 qui se déroulera du 14 juin au 15 juillet 2018.

Le saviez-vous ?

Il faudra attendre exactement 28 ans entre les deux apparitions de la Nouvelle-Zélande en Coupe du monde, en 1982 et 2010.

Inscrivez-vous à notre newsletter