Equipe Japon

Japon logo
Infos sur l'équipe
Equipe:Japon
Entraîneur:Vahid HALILHODZIC
Capitaine:--
Classement:55

Japon


Le Japon au Mondial

Eiji Kawashima

Que ce soit au niveau historique, dans ses ambitions ou sur ses matchs de qualifications, le Japon est une bien belle équipe qui a réalisé un très beau parcours lors des phases éliminatoires de la coupe du Monde et qui n’a pas démérité son billet pour la Russie et la 21e Coupe du monde de football qui s’y déroulera du 14 juin au 15 juillet. Pleins feux sur l’équipe du Japon de Vahid Halilhodžić, classée 55e Fifa et dont la meilleure performance aura été d’atteindre le Huitième de finale en 2002 et 2010, pour un total de cinq participations. Son sélectionneur Vahid Halilhodžić, en place depuis depuis 2015, devrait certainement proposer une équipe-type probablement composée de Kawashima – Sakai, Yoshida, Makino, Nagatomo – Ideguchi, Yamaguchi, Inui – Honda, Kagawa, Okazaki. Le Japon dispose de très bons éléments à surveiller et suivre de près comme Shinji Kagawa (Dortmund), Hiroki Sakai (Marseille), Shinji Okazaki (Leicester)

Les qualifications du Japon

La première chose qu’on puisse dire, c’est que les Japonais n’ont absolument pas raté leur entrée dans le Championnat. Ils ont en effet réalisé le parcours parfait en se retrouvant plutôt facilement leader d’une première poule plutôt abordable avec la Syrie, Singapour, l’ Afghanistan et le Cambodge. Mais l’équipe de « coach Vahid » a dû quand même batailler par la suite, pour remporter le match à trois qui les opposait à l’Arabie saoudite et l’Australie en phases finales de qualifications pour le Mondial 2018.

Les ambitions du Japon

Shinji Kagawa

Depuis 1998, on ne cesse de voir un nombre de Japonais, évoluant dans le top 5 européen, progresser remarquablement dans l’équipe qui vise très certainement le cap des huitièmes de finale qui ne paraît pas si impossible que ça sur le papier. Les Japonnais profitent de la présence de Kagawa, Okazaki, mais aussi de Nagatomo et Sakai qui sont les fers de lance de cette génération qui se montre mature et assurée, combative et déterminée à remporter la Coupe en Russie l’été prochain.

Le match de la qualification

Takuma Asano

Il est intéressant de revenir sur ce jour où le Japon s’est qualifié pour la Coupe du monde 2018, le jeudi 31 août, en remportant son match contre l’Australie à Saitama (2-0). En marquant ces deux buts, la sélection japonaise de Vahid Halilhodzic est alors assurée de figurer parmi les 32 équipes qui se qualifieront tout au long de l’année par la suite pour le Mondial en Russie. Le Japon arrivera donc à se qualifier pour la phase finale de la Coupe du monde 2018, et ce pour la 6e fois. Les Blue Samouraïs, entraînés par Vahid Halilhodzic, sont alors sûrs à ce moment précis de finir à la première place de groupe de qualification après leur victoire à domicile contre l’Australie (2-0) et permettent à leur pays de devenir ainsi le quatrième pays qualifié après la Russie, pays hôte, le Brésil et l’Iran. Il est important de revenir sur le déroulement du match de la qualification pour réaliser que l’équipe n’a plus rien à voir avec ce qu’elle a pu nous montrer lors de la dernière coupe et de sa dernière participation. On se retrouve alors face à une équipe qui sera globalement dominatrice, et qui trouvera alors la faille, grâce à des buts de Asano à la 41e minute et d’Ideguchi à la 82e minute. Même si le match se déroule bien, on retrouvera ici une victoire qui n’empêchera pas « Coach Vahid » d’avoir son petit coup de sang alors qu’il se trouve plutôt contrarié et mécontent d’une décision arbitrale. On verra alors le technicien bosnien se présenter devant l’arbitre de la rencontre avant d’être retenu par son propre staff, lui évitant de lourdes sanctions.

Le sélectionneur du Japon

Vahid Halilhodzic

Vahid Halilhodzic est un personnage haut en couleur qui a connu la Coupe du Monde à la fois en qualité de joueur et à présent d’entraîneur. Il a effectivement porté les couleurs de la Yougoslavie en 1982 et dirigé l’Algérie en 2014, lors de la précédente coupe du Monde qui s’était déroulée au Brésil. Il a mené l’été dernier le Japon vers sa sixième participation, après avoir conquis la première place du Groupe B, devant l’Arabie Saoudite et l’Australie.

Le but du Japon à retenir

Yosuke Ideguchi

Le but marquant à retenir lors de ces matchs de qualification est certainement celui effectué lors de la rencontre du 31 août 2017 face à l’Australie. Les Japonais boucleront effectivement leur qualification face à l’Australie avec panache et style, en marquant un dernier but semblable à un boulet de canon, signé Yosuke Ideguchi, qui fusera alors directement dans les cages.

La Star du Japon

Maya Yoshida

Le nom à retenir pour cette équipe est Maya Yoshida. Il s’agit ici d’un défenseur vraiment habile et jouant avec élégance. Point fort et atout majeur des deux dernières campagnes de qualification du Japon pour la Coupe du Monde, ce joueur de Southampton avait été promu capitaine de l’équipe olympique en 2012, et apporte chaque jour une contribution offensive intéressante. Il fait également des buts sur coups de pied arrêtés sa spécialité.

Palmarès du Japon en Coupe du Monde

  • Première Coupe du Monde : 1998
  • Dernière Coupe du Monde : 2014
  • Nombre d’apparitions au Mondial : 5
  • Participations demi-finales : 0
  • Apparitions en finales : 0
  • Titres de Champions du Monde : 0
  • Finales de Coupe du Monde remportées : 0

Inscrivez-vous à notre newsletter