Equipe Ghana

Ghana logo
Infos sur l'équipe
Equipe:Ghana
Entraîneur:Avram GRANT
Capitaine:--
Classement:51

Ghana


Le Ghana et le football

Abedi Pelé

Pleins feux aujourd’hui sur l’équipe du Ghana de football, que l’on appelle également la « Côte-de-l’Or ». Il s’agit donc de la sélection de joueurs ghanéens, que l’on surnomme les Black Stars (en français : « Les étoiles noires »), représentant le pays lors des compétitions internationales de football masculin. Se trouvant sous l’égide de la Fédération ghanéenne de football (Ghana Football Association), elle a remporté la Coupe d’Afrique des nations à quatre reprises en 1963, 1965, 1978 et 1982. Mais ce n’est pas tout puisque le Ghana détient en fait en 2014, le record du nombre de finales disputées pour un total impressionnant de 8. Les Black Stars ont participé en 2006 à trois phases finales de Coupe du monde, et ont atteint les quarts de finale en 2010 et en 2014. Pour la petite histoire, on retrouve parmi les joueurs de football ayant marqué l’histoire de la sélection, Abedi Pelé. Cette légende du foot a été trois fois vainqueur du Ballon d’or africain en 1991, 1992 et 1993, est se trouve généralement considéré comme le plus grand à ce jour. Mais est-il encore à ce jour utile de présenter ce grand monsieur, surnommé le Roi Pelé, qui a marqué plusieurs générations dans le monde du foot ?!

Les débuts de la sélection du Ghana

Equipe du Ghana

C’est à la fin du XIXe siècle, lors de la colonie britannique que le football a été introduit par des marins et expatriés britanniques. Dès 1903, un club sera alors lancé à Cape Coast, qui deviendra ensuite le Hearts of Oak Sporting Club en 1911. La Gold Coast Football Association, fondée en 1920, organise quant à elle un championnat à Accra, dont douze éditions se tiennent jusqu’en 1953. La Fédération organise le 28 mai 1950 une première confrontation avec celle du Nigeria, fondée en 1945. Une très belle rencontre entre les deux sélections nationales qui signe alors le tout premier match international officiel de la Côte-de-l’Or et se conclut par une victoire à domicile un but à zéro. Mais plus qu’un simple match, on assiste ici à une date qui a une valeur plutôt symbolique en raison de la situation politique des deux nations. En effet, à ce moment précis de la rencontre, aucune des deux n’a encore obtenu son indépendance du Royaume-Uni. Une indépendance que le Ghana obtiendra alors le 6 mars 1957, alors que le Nigeria quant à lui l’obtiendra le 1er octobre 1960. Une situation politique qui n’empêche pas les deux sélections de se disputer de 1951 jusqu’en 1959, et chaque année, la Jalco Cup. La Côte-de-l’Or l’emporte alors quatre fois, tandis que le Nigeria cinq. La Côte-de-l’Or l’emportera même 7 buts à 0 en 1955, signant ici ce qui reste aujourd’hui la plus lourde défaite de la sélection nigériane. La Fédération du Ghana de football (alors la Ghana Amateur Football Association) voit officiellement le jour en 1957, l’année même de son indépendance et devient ensuite membre dès 1958 de la Fédération internationale de football association (FIFA) et de la Confédération africaine de football (CAF). Deux affiliations qui permettent à sa sélection de prendre part aux compétitions internationales comme la Coupe du Monde. Pour encadrer sa sélection, elle embauche l’Anglais George Ainsley, qui restera alors deux ans à sa tête avant de voguer vers d’autres horizons.

Passé en Coupe du Monde du Ghana

Le Ghana devra attendre jusqu’à 2006 avant de faire ses débuts en Coupe du Monde de la FIFA, en dépit de son statut de poids lourd du football africain. Mais ce qu’on a pu constater au fil des ans, c’est que les Black Stars ont su rattraper le temps perdu. Ils ont en effet aligné 3 participations consécutives, alors que leur première apparition se sera soldée par une place en huitièmes de finale. S’en suivra une accession aux quarts de finale tout juste 4 ans plus tard, en Afrique du Sud. Une assez mauvaise expérience, car, Luis Suarez et son équipe de l’Uruguay leur avaient alors barré la route au dernier moment, alors que le dernier carré leur tendait les bras.

L’équipe actuelle du Ghana

Emmanuel Agyemang-Badu

Le sélectionneur ghanéen n’a que l’embarras du choix lorsqu’il s’agit de composer son équipe, pouvant compter sur l’expérience d’internationaux dans la force de l’âge comme Emmanuel Agyemang-Badu, Jonathan Mensah ou encore Christian Atsu. Mais il peut également compter sur le talent des frères Ayew, André et Jordan. Mais même si le Ghana reste une référence en Afrique, Avram Grant n’a pourtant pas hésité à convoquer des joueurs moins connus ; donnant ainsi sa chance à Kwesi Appiah, qui évoluait en quatrième division anglaise avant de disputer la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF 2015. Le pari s’est révélé payant, puisque l’attaquant a contribué au bon parcours ghanéen, achevé en finale, mais il ne sera pas arrivé à mener son équipe plus loin dans les qualifications pour la prochaine coupe du monde qui se déroulera du 14 juin au 15 juillet 2018 en Russie.

L’entraîneur du Ghana

Avram Grant

Les dirigeants ghanéens ont choisi de miser sur l’un des techniciens les plus expérimentés et surtout réputés du continent après la déception de Brésil 2014. C’est donc Avram Grant, l’ancien entraîneur de Chelsea qui a également été à la tête de la sélection israélienne, qui a mené les Black Stars en finale de la CAN 2015, avant de connaître l’élimination en demi-finale deux ans plus tard et de présenter sa démission avant de voir l’équipe échouer pendant les qualifications pour Russie 2018.

Le saviez-vous ?

Le Ghana a inscrit pas moins de 25 buts en huit matches de qualification pour Brésil 2014, alors que dans un même temps, la défense ghanéenne n’a cédé que six fois.

Inscrivez-vous à notre newsletter