Equipe Fidji

Fidji logo
Infos sur l'équipe
Equipe:Fidji
Entraîneur:Christophe GAMEL
Capitaine:--
Classement:178

Fidji


Les Fidji et le football

Equipe de Fidji

Nous nous intéressons à présent à l’équipe des Fidji de football. C’est donc une équipe qui est constituée par une sélection des meilleurs joueurs fidjiens. Sous l’égide de la Fédération des Fidji de football, cette équipe est composée de joueurs que l’on surnomme les Bula Boys, et représente le pays lors des compétitions continentales et internationales. Il faudra patienter jusqu’au 7 octobre 1951 pour voir l’équipe nationale disputer la toute première rencontre de son histoire. Ce sera alors face à la Nouvelle-Zélande, pour un match qu’elle perdra sur le score de six buts à quatre. La Fédération fidjienne deviendra ensuite membre fondateur de la Confédération du football d’Océanie en 1966, tout juste 2 ans après avoir été affiliée à la FIFA. On retrouve ensuite la sélection fidjienne disputer ses premières qualifications à une phase finale de Coupe du monde en 1982, jouant ici pour la même occasion sa première rencontre sous l’égide de la FIFA, le 3 mai 1981 face à la Nouvelle-Zélande. Elle prendra cette fois 4 buts et n’en mettra aucun au fond des filets. Une cuisante défaite donc de quatre buts à zéro.
Jamais qualifiée pour une phase finale de la compétition mondiale, elle compte à son palmarès 5 victoires en Coupe de Mélanésie et deux troisièmes places en Coupe d’Océanie, obtenues quant à elles en 1998 et en 2008.

Premières compétitions internationales des Fidji

Nous allons à présent faire le point sur les premières participations à la Coupe d’Océanie et à la Coupe du monde de l’équipe des Bula Boys. Fidji, membre fondateur de la Confédération du football d’Océanie en 1966, dispute alors sa première Coupe d’Océanie en Nouvelle-Zélande en février 1973. Dirigée par Mohammed Ali Sahu Khan à l’époque, la sélection termine à la cinquième et dernière place de la compétition avec pas moins de 4 défaites. En 1975 à Guam, l’équipe retrouve alors à sa tête Sashi Mahendra Singh et termine une nouvelle fois à la quatrième place lors des cinquièmes Jeux du Pacifique Sud, après une défaite face aux îles Salomon sur le score de 3 buts à 2. La sélection dispute la deuxième Coupe d’Océanie, sous les ordres de nouveau de SM Singh, en 1980 après deux défaites en match amical face à la Nouvelle-Zélande. Cette fois, les Fidjiens prennent leur revanche et s’imposent sur le score de trois buts à un face aux îles Salomon, puis battent pour la première fois de leur histoire la Nouvelle-Zélande sur le score de quatre buts à zéro. Mais l’équipe s’inclinera ensuite 6 buts à 3 face à Tahiti et terminera ensuite seconde du groupe. Elle disputera alors le match pour la troisième place qui la verra se faire battre deux buts à un par la Nouvelle-Calédonie. SM Singh, jugé trop vieux pour le poste de sélectionneur par le président de la Fédération, sera alors démis de ses fonctions dans la foulée. Les Fidji disputent ensuite et pour la première fois les éliminatoires de la Coupe du monde l’année suivante. Mais elles font parler d’elles car, et c’est une première dans son histoire, elles attaqueront la compétition en étant chaperonnée par un sélectionneur étranger. En effet, l’Anglais Wally Hughes et à sa direction, rémunéré à hauteur de 500 dollars fidjiens la semaine. Un poste pas vraiment facile pour lui qui devra alors faire face à l’intervention des officiels de la Fédération dans la composition de son groupe et dans ses choix tactiques, ainsi que face au comportement non professionnel de certains joueurs.

Passé en qualifications pour la Coupe du Monde des Fidji

C’est donc en 1981 que démarre réellement l’histoire des Fidji en Coupe du Monde de la FIFA. Mais il faudra attendre 7 ans pour voir l’équipe signer alors en 1988 sa plus belle performance en la matière, avec une victoire 1:0 sur l’Australie. Pour la petite anecdote, il faut relever que Fidji a possédé la meilleure sélection parmi les nations des îles du Pacifique pendant un long moment et que l’équipe a été la seule équipe à battre la Nouvelle-Zélande lors des qualifications pour Afrique du Sud 2010. Les Fidji ont ensuite été battus de justesse par la Nouvelle-Zélande, avant d’être éliminés en concédant au Tour 2 le nul avec la Papouasie-Nouvelle-Guinée et les Iles Salomon, hôte des qualifications dans le tournoi préliminaire pour Brésil 2014.

L’équipe actuelle des Fidji

Roy Krishna

Depuis la Coupe des Nations de l’OFC 2012, l’équipe des Fidji a quitté l’arène continentale pendant plusieurs années après. Une absence qui ne l’a pas empêché cependant de progresser dans les catégories de jeunes, comme en témoigne la qualification pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Nouvelle-Zélande 2015. Dotée d’un attaquant remarquable en la qualité de Roy Krishna qui reste par ailleurs l’une des grandes stars du football des îles du Pacifique, elle ne sera pas parvenue cependant à passer les phases de qualifications pour la coupe du monde 2018.

L’entraîneur des Fidji

Christophe Gamel

Après le départ de Frank Farina en octobre 2016, la Fédération fidjienne a choisi de faire confiance au Français Christophe Gamel depuis décembre 2016. La sélection terminera l’année 2015 au 186e rang mondial du classement FIFA. Elle profite ici d’un sélectionneur efficace qui fut l’ancien adjoint de Farid Benstiti chez les féminines du Paris Saint-Germain entre 2012 et 2015, et qui avait également occupé les fonctions d’entraîneur adjoint de la sélection du Qatar.

Le saviez-vous ?

ANZ Stadium Suva

Il est intéressant de noter que les Fidjiens disputent leurs rencontres à domicile principalement au ANZ Stadium de Suva, un très beau stade d’une capacité de 15 000 places ou encore au Govind Park de Ba, qui est quant à lui un stade de 13 500 places. Mais il arrive aussi qu’ils effectuent leurs matches au Prince Charles Park de Nadi comptant quant à lui 10 000 places. Enfin, il est utile de savoir également que Russie 2018 a marqué la dixième campagne qualificative de Fidji pour la Coupe du Monde, alors que seule la Nouvelle-Zélande et l’Australie, aujourd’hui membre de l’AFC, ont fait mieux dans la zone Océanie.

Inscrivez-vous à notre newsletter