Equipe États-Unis

Etats Unis logo
Infos sur l'équipe
Equipe:États-Unis
Entraîneur:Bruce ARENA
Capitaine:--
Classement:24

États-Unis


Les États-Unis et le football

Equipe Etats-Unis

Représentant les États-Unis lors des compétitions de soccer (association football), l’équipe nationale des États-Unis de soccer (United States men’s national soccer team, ou USMNT) se trouve sous l’égide de la Fédération des États-Unis de soccer et fait partie de la CONCACAF (Confederation of North, Central American and Caribbean Association Football). On retrouve ici une sélection masculine qui participe aux Coupes du monde et aux Coupes des confédérations, organisées par la FIFA, mais aussi à la Gold Cup, organisée par la CONCACAF, et parfois à la Copa América sur invitation. Mais elle sera cependant grande absente du prochain Mondial qui se déroulera en Russie. Alors qu’elle est détentrice de la meilleure performance d’une sélection de la CONCACAF, avec une troisième place lors de la Coupe du monde 1930 et après un cruel échec à la Coupe du monde 1934, la sélection doit cependant attendre l’édition de 1950 pour se confronter aux autres sélections nationales. Friande de compétition d’envergure mondiale, sa participation en 1950 sera alors marquée par une victoire contre l’Angleterre sur le score de 1-0 dans la deuxième rencontre de la phase de groupe. Mais cette victoire signera paradoxalement le début d’une très longue absence de la nation qui disparaitra alors de nouveau de la scène internationale, après ce bon résultat, jusqu’en 1990.

Les États-Unis et la Coupe du monde 1990

C’est en 1990 qu’elle signera en effet son retour, lors de son organisation sur son territoire. Elle participera alors ensuite de façon ininterrompue à sept éditions consécutives de la prestigieuse compétition, jusqu’à leur toute récente élimination en phase de qualifications à la Coupe du monde 2018, ne réussissant pas à obtenir son billet d’avion pour la Russie.
Les Américains mettent fin à quarante années d’absence en phase finale de la Coupe du monde en terminant seconds de la Coupe des nations de la CONCACAF 1989. En effet, la phase finale coïncidera alors avec le tournoi qualificatif pour la Coupe du monde 1990 en Italie. Mais, placés dans le groupe A de l´épreuve en compagnie de l´Italie, de la Tchécoslovaquie et de l’Autriche, les Américains perdront alors leurs trois matchs de poule.

Les États-Unis et la Coupe du monde 2014

Clint Dempsey

Ce sera contre le Ghana que débutera le tournoi pour eux. Ils se trouvent alors ici face à une équipe qu’ils connaissent bien puisqu’ils l’avaient déjà affronté lors des deux Coupes du monde précédentes. Clint Dempsey ouvre alors le score après seulement 29 secondes de jeu. La tension se fera sentir tout le long de la rencontre jusqu’à ce qu’ André Ayew brise le suspens en égalisant à la 82e minute. Mais cela ne suffira pas au Ghana qui verra alors John Brooks marquer 4 minutes plus tard, permettant aux États-Unis de s’imposer sur le score de 2-1.

Un après-mondial difficile pour les États-Unis

L’année 2015-2016 ne sera pas vraiment facile pour l’équipe qui, malgré quelques résultats probants en matchs amicaux comme des victoires contre les Pays-Bas et l’Allemagne, championne du monde en titre, vivra alors une année 2015 plutôt décevante. Les Américains sont éliminés au stade des demi-finales de la Gold Cup 2015 par la Jamaïque qui se sera montrée plutôt surprenante. Ils rateront ensuite le podium après une défaite aux tirs au but face au Panama lors de la petite finale, marquant ainsi ici leur pire présentation en Gold Cup depuis 2000. En octobre, ils sont battus par le Mexique 3-2 en match de barrage de la Coupe des confédérations 2017 et manqueront alors l’occasion de participer à Russie 2018.

L’équipe actuelle des États-Unis

Tim Howard

On a pu retrouver des vétérans dans l’équipe, comme le gardien Tim Howard ou encore le milieu de terrain Michael Bradley. Mais apporter de l’expérience avec ces anciens, comme également les attaquants Clint Dempsey et Jozy Altidore, n’aura pas suffi à former l’ossature de l’équipe idéale pour passer les matchs de qualifications. Malgré qu’ils soient tous plutôt bien épaulés par des joueurs plus jeunes, comme le natif de Norvège Mix Diskerud ou encore Fabian Johnson, l’équipe n’aura pas su se démarquer pour remporter son billet pour le prochain Mondial.

L’entraîneur des États-Unis

Jürgen Klinsmann

En novembre 2016, Jürgen Klinsmann cédera son poste de sélectionneur à Bruce Arena, pour son deuxième mandat à la tête de cette équipe. En effet, Arena a occupé cette fonction entre 1998 et 2006, une période pendant laquelle il avait notamment conduit les États-Unis jusqu’en quarts de finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2002. Une très belle performance pour ce sélectionneur et surtout pour l’équipe qui voyait alors ici une place qui reste encore à ce jour leur meilleur résultat en phase finale de l’épreuve.

Le saviez-vous ?

Les États-Unis ont participé 7 fois à la Coupe du Monde et ont mis fin à 40 ans d’absence dans l’épreuve mondiale en se qualifiant pour Italie 1990. Friand d’une autre anecdote ? Présent lors de la première phase finale de la Coupe du Monde en 1930, les États-Unis avaient été surnommés « les lanceurs de poids » en raison de leur physique plutôt imposant qui aurait presque fait plus penser à une équipe de rugby. Un peu charriés par le reste du monde, ils ont cependant vite fait taire les critiques en finissant troisièmes. Ils marqueront ici le meilleur classement d’une équipe non européenne ou sud-américaine dans l’épreuve. Et c’est en 1950, au Brésil, que les États-Unis créeront encore une fois la sensation en battant la redoutable Angleterre à Belo Horizonte.

Inscrivez-vous à notre newsletter