Equipe Equateur

Equateur logo
Infos sur l'équipe
Equipe:Equateur
Entraîneur:Gustavo QUINTEROS
Capitaine:--
Classement:71

Equateur

NetBet Sport

L’Équateur et le football

Equipe Equateur

L’équipe d’Équateur de football est la sélection de joueurs de football équatoriens qui représente dignement son pays lors des compétitions régionales, continentales et internationales. Placée sous l’égide de la fédération équatorienne de football, elle ne sera pas parvenue à passer la phase les qualifications pour participer au prochain mondial qui se déroulera du 14 juin au 15 juillet 2018 en Russie. Son tout premier match de son histoire, l’équipe nationale le disputera en 1938, face à la Bolivie lors des Jeux bolivariens. La fédération sera affiliée à la Confédération sud-américaine de football puis à la FIFA dès 1926, et ne dispute la Copa América qu’à partir de 1939. Elle s’engagera ensuite pour la première fois dans les éliminatoires de Coupe du monde qu’en 1961. Cependant, elle restera une des deux seules nations sud-américaines, avec le Venezuela, à n’avoir jamais atteint la finale de la Copa América, malgré le fait qu’elle ait en revanche participé à trois phases finales de Coupe du monde, en 2002, 2006 et 2014. Surnommée la « Tri » par ses supporters, la sélection dispute ses rencontres à domicile à l’Estadio Olímpico Atahualpa. C’est un stade qui est situé dans la capitale équatorienne, à Quito et à plus de 2 800 mètres d’altitude. Pour la petite anecdote, les Équatoriens ont achevé l’année 2016 au 7e rang sud-américain et surtout à la 20e place mondiale selon le classement FIFA. L’équipe est entraînée par l’Argentin Jorge Célico, qui occupe ce poste depuis septembre 2017 et que nous vous présenterons plus en détail ci-dessous.

Les premiers pas au niveau mondial de l’Équateur

Carlos Alberto Raffo

L’Équateur participe pour la première fois aux éliminatoires de la Coupe du monde en 1960 et propose à la tête de son équipe l’Uruguayen Juan López Fontana. Si elle veut participer à la phase finale organisée au Chili, la Tri doit impérativement battre l’Argentine lors d’un duel en matchs aller-retour. Mais cette première apparition tourne en fait à la catastrophe, et la sélection subira alors deux grosses défaites (3-6 à Guayaquil et 0-5 à la Bombonera de Buenos Aires). Jusqu’en 1963, elle ne jouera plus aucun match. Elle part ensuite en Bolivie pour disputer la Copa América où le premier match du tournoi sera plutôt spectaculaire et vraiment dynamique avec score final nul de 4-4 face au pays organisateur. Ce match sera alors le symbole d’une compétition réussie au niveau de l’attaque, avec quatorze buts inscrits et le titre de meilleur buteur pour Carlos Alberto Raffo, auteur de six buts. Mais cela ne suffira pas et malgré cette progression, l’Équateur se classera avant-dernier, avec une seule victoire obtenue contre la Colombie. Encore plus dur pour l’équipe : elle passera tout près d’une qualification en Coupe du monde deux ans plus tard. La sélection termine en effet à égalité avec le Chili en tête de la poule 2, la Tri perd le match d’appui disputé sur terrain neutre, à Lima et laisse les Chiliens obtenir leur qualification.

L’histoire des finales de la Coupe du Monde de l’Équateur

Absente des six premières Coupes du Monde de la FIFA, l’Équateur n’a commencé à participer en fait aux qualifications qu’à la veille du Chili en 1962. Ils ont ensuite réellement fait leurs débuts en 2002 en Corée / Japon et ont seulement raté les finales d’Afrique du Sud 2010 alors que leur meilleure performance à ce jour se trouvera lors du mondial en Allemagne de 2006, où ils ont atteint avec brio les huitièmes de finale.

L’équipe actuelle de l’Équateur

Christian Noboa

Christian Noboa, Walter Ayovi, Felipe Caicedo, Antonio Valencia et Enner Valencia Ecuador ont été le mélange idéal de jeunes et d’expérience nécessaires pour rester parmi l’élite mondiale et pour cibler les qualifications pour la Russie 2018. Mais cette ambition sera de courte durée pour ce groupe de joueurs qui n’arrivera pas à passer les portes de la qualification du prochain mondial. Pleine de volonté et désireuse d’améliorer ses performances au Brésil 2014, l’équipe s’est trouvée incapable de progresser au-delà de la phase de groupes dans les deux dernières compétitions internationales.
L’Équateur a signé en Bolivie sa quatrième défaite de rang en qualifications pour le Mondial, perdant tout espoir de rallier la Russie en juin 2018.

L’entraîneur de l’Équateur

Gustavo Quinteros

Gustavo Quinteros, qui était arrivé à la tête de l’Équateur en janvier 2015, a été démis de ses fonctions de sélectionneur de l’Équateur par la fédération nationale équatorienne de football qui lui a alors reproché ses mauvais résultats lors de la phase qualificative pour le Mondial 2018 en Russie. L’ancien défenseur international bolivien sera alors remplacé, ad interim, par l’Argentin Jorge Celico.

Le saviez-vous ?

L’Équateur n’a participé qu’à trois Coupes du Monde depuis 2002.

Inscrivez-vous à notre newsletter