Equipe Congo

Impression
Infos sur l'équipe
Equipe:Congo
Entraîneur:Sébastien MIGNÉ
Capitaine:--
Classement:96

Congo


Le Congo et le football

Equipe de la République Démocrate du Congo

L’équipe du Congo de football, constituée par une sélection des meilleurs joueurs congolais (République du Congo), n’a malheureusement pas réussi à se qualifier pour la 21e Coupe du Monde qui se déroulera en Russie du 14 juin au 15 juillet 2018. Ses rencontres sont organisées par la Fédération congolaise de football et l’équipe existe depuis plus de 55 ans. La première chose à savoir, réside dans le fait que l’équipe du Congo de football est surnommée « Les Diables Rouges ». Si cela vous dit quelque chose, c’est tout à fait normal puisque ce nom est similaire à celui des équipes nationales belges et sud-coréennes. Mais il est intéressant de relever que la Belgique a copié l’équipe nationale congolaise, fondée en 1962 et affiliée à la FIFA depuis 1962. Membre de la Confédération africaine de football depuis 1966, il faudra simplement remonter au 13 avril 1960, à Madagascar contre l’île de la Réunion, pour assister au tout premier match officiel de l’équipe du Congo de football. Cette rencontre qui se déroulera alors quelques mois avant l’indépendance vis-à-vis de la France du 5 août 1960, se solda alors par une première victoire sur le score de 4 buts à 1. Mais le Congo enregistra ensuite sa plus large défaite, sur le score de 8 buts à 1 contre Madagascar, quelques jours plus tard, le 19 avril 1960. Il remporte cependant les premiers Jeux panafricains en 1965, à domicile et sa première participation à la phase finale de la CAN de 1968 se conclura par 3 défaites au 1er tour contre le Sénégal (1-2), contre le Ghana (1-3) et contre la République démocratique du Congo (0-3).

Le Congo et son passé en Coupe du monde

Quelques années seront marquantes pour ce pays lors de ses participations au Mondial. On retient par exemple la Coupe du monde de football 1994, qui voit l’équipe du Congo de football se faire battre au 1er tour des éliminatoires par le Nigeria et l’Afrique du Sud mais qui se redressera ensuite en devenant finaliste des Jeux de la Francophonie en 1997. Pour la Coupe du monde 1998, elle sera un peu plus offensive et battra alors la Côte d’Ivoire au 1er tour, pour terminer ensuite 2e lors du second tour, derrière l’Afrique du Sud, devant la Zambie et la République démocratique du Congo. Mais ils n’auront cependant pas vraiment de chance cette saison. En effet, alors qu’il suffisait d’une seule victoire pour se qualifier lors la dernière journée, elle perdra contre son concurrent direct l’Afrique du Sud (1-0). L’équipe du Congo de football ne participera pas à la Coupe du monde 2002 alors qu’elle battra la Guinée équatoriale au 1er tour. Mais elle finira dernière au second tour, derrière Madagascar, la Tunisie, la Côte d’Ivoire et la République démocratique du Congo. Grande malheureuse encore une fois 4 ans plus tard, elle ne participe pas non plus à la Coupe du monde 2006 alors qu’elle battra cette fois la Sierra Leone au 1er tour. Mais elle terminera ensuite 4e sur 6, derrière le Togo, le Sénégal, la Zambie, devant le Mali et le Liberia lors du 2nd tour. Elle se raccrochera alors à une autre compétition régionale africaine en remportant en 2007 la Coupe CEMAC, en battant le Gabon (1-0) ; et retentera l’exploit la saison suivante en se faisant battre cette fois en finale par le Cameroun (0-3). En ce qui concerne le Mondial de 2010, l’équipe du Congo de football se retrouvera alors dans le groupe 10 du tour préliminaire de qualification pour la Coupe du monde de 2010. Mélangé au Mali, au Soudan et au Tchad, le Congo termina troisième du groupe et ne se qualifia pas pour le tour décisif. Depuis 2000, il ne réussira plus à se qualifier pour la CAN, jusqu’en 2015 où il terminera 2e de son groupe, derrière l’Afrique du Sud mais en devançant le Nigeria, tenant du titre. Le Congo n’a donc jamais réellement participé à une phase finale de Coupe du Monde, même lors de sa période dorée qui fut ponctuée par son titre de champion d’Afrique en 1972. Mais il aura frôlé le titre cependant, lors du Mondial France 1998, laissant finalement la place à l’Afrique du Sud. Les Diables Rouges auront tenu bon jusqu’ à l’issue de leur confrontation directe, lors de l’ultime journée de la phase de groupes où ils tomberont (0-1).

L’équipe actuelle du Congo

Delvin Ndinga

Lors des deux dernières campagnes qualificatives pour le Mondial, le parcours congolais s’est arrêté au second tour des qualifications. Une situation bien décevante, d’autant plus que ces éliminatoires en comptaient trois. Mais cela reste une conclusion logique et légitime lorsque l’on connaît cette équipe qui reste vraiment loin du faste des années 70. Cela n’empêche pas le Congo de disposer d’un beau réservoir de talents. On retrouve des joueurs talentueux parmi ceux de la génération qui a pris part à la Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2011. Profitant d’une expérience acquise par certains cadres dans les grands championnats européens, il ne faudra cependant pas compter avec eux sur la route de la Russie. Des milieux de terrain comme Prince Oniangué, Delvin Ndinga ou encore l’attaquant Thievy Bifouma qui est habitué au haut niveau, disposant tous les trois d’un vécu solide sur les pelouses de Ligue 1, n’auront pas réussit à aider leur équipe à obtenir leur billet pour la Russie.

L’entraîneur du Congo

Sébastien Migné

La fédération congolaise, bien décidée à essayer d’aller plus loin dans les matchs de qualifications pour le Mondial 2018, a décidé de faire appel au Français Sébastien Migné en mars 2017, pour sa première expérience de sélectionneur. Sébastien a fait ses armes en tant qu’assistant de Claude Leroy pendant neuf ans et avait donc au final déjà passé 2 années à travailler avec l’équipe du Congo.

Le saviez-vous ?

Macchambes Younga-Mouhani

Connaissez-vous le meilleur buteur de l’histoire de la sélection congolaise ? Il s’agit de Macchambes Younga-Mouhani, qui détiendra alors un record dans son pays en inscrivant 16 buts. Il s’agit cependant d’un record qui semble bien désuet et surtout accessible aux attaquants congolais, surtout lorsqu’on le compare aux 109 buts inscrits par le recordman iranien Ali Daei.

Inscrivez-vous à notre newsletter